RETOUR SUR UNE TRES BELLE JOURNÉE

Aucune vidéo n'a été insérée

CLIQUEZ SUR LA FLÈCHE À DROITE DANS LA PHOTO POUR VOIR LA SERIE

PROMENADE : "LE BORDEAUX NÈGRE"

La visite de l'Ecole de la Magistrature  (Fort du Ha) jusqu'à la place des Quinconces s'est faite en six étapes. Nous avons pu savourer une heure et demie de découvertes avec Karfa Diallo jonglant avec brio entre la grande Histoire et les petites histoires. Cette visite a été aussi l'occasion pour beaucoup  d'entrer dans une page d'histoire méconnue. Nous avons pu le constater notamment au Musée d'Aquitaine, sous la conduite d'une guide très experte en la matière l'histoire de celle ville et mesurer son développement. Un musée magnifique qui mérite vraiment le détour si l'on veut comprendre aussi l'histoire de France.

De nombreuses  anecdotes nous ont régalé tout au long du  parcours proposé et des commentaires  sur la petite histoire de certains quartiers.

Un voyage à renouveler, même pour ceux qui sont déjà venus parce qu'une journée ne suffit pas pour faire le tour de la ville.. et du sujet qui nous intéresse.

 

 

Montesquieu, la figure de proue du musée d'Aquitaine (et de la franc-maçonnerie), créé en 1783.
Une ancienne affiche de la foire de Bordeaux
Au musée, dans l'une des salles dédiées à l'esclavage, un film extrait "Passage du Milieu" explique la démarche du musée et du processus de la traite des Africains
Le Bordeaux marchand, les lieux, les outils, les hommes. Ici, une balance monumentale destinée aux marchandises envoyées aux colonies.
Premère étape, place des Droits de l'Homme, école de la Magistrature. Un site historique dont la partie contemporaine très moderne est également intéressante à voir
le Grand Théâtre, conçu par Vcitor Louis 1780. A l'intérieur, la coupole représente entre autres les arts, les artisans et l'activité du port (un esclave)
rue Arnaud Miqueu, à l'emplacement du couvent de la Merci. Les religieux de ce couvent rachetaient les marins capturés par les pirates et les ramenaient a Bordeaux
Rafraichissement près de la Fontaine des Girondins, ou Brissot, un des artisans des abolitions est honoré dans le groupe des démocrates et girondins révolutionnaires
Dans la Maison de la Culture, Jocelyn Blonbou nous accueillait avec ses amis pour les étapes gastronomiques et musicales.
Jean-Marie, de Montauban et Olivier de l'association de Bordeaux, avec Tinia, en grande discussions...
Dona, de l'association Cosmopolitaine qui nous recevait avec Jocelyn et Jocelyn, le président de l'associaiton.
Pascal Loferme et Jocelyn Bloubou : la parole à la musique !