IMAGES ET MUSIQUES D'ASSO KALOU

Une association devenue une grande famille liée par la musique, les traditions et l'amitié, voilà ce qu'est l'asso Kalou. On les a vécus à l'oeuvre en ce samedi de Lewos qui a attiré les amis venus de Bordeaux, de Toulouse, de Narbonne et d'ailleurs pour partager ces instants  magiques. Magie de la musique des tambours vivants, des danses et des chants qui  rythment tous les épisodes de la vie, les revendications, les blessures, les résistances et les joies... danses codifiées qui dialoguent avec le tambou, inlassablement. Du coeur, du coeur et du coeur dans les voix qui se mélangent, qui se répondent, dans les pas des danseurs, les mains qui courent sur la peau du ka et celles qui frappent  tout autour d'eux pour les accompagner dans ce voyage intimement vécu par tous les acteurs.

Tout ceci dans le parfum du ti''punch, d'un planteur ou du café, entre deux ailes de poulet grillé fumé dans le grand four de la fête, le bol de riz qui rassasie et les gâteaux. 

A quand le prochain cooup de tambou ?

.
La remise à Pascal (PasKalou) par un membre haut placé en Guadeloupe du titre officiel de "Gardien des traditions".

SAMEDI, UNE FETE MAIS BIEN PLUS QUE ÇA !!

 https://www.youtube.com/watch?v=lDqLX3TLraQ

Pascal Loferne, le président de l'association Kalou, nous envoie quelques lignes sur le LEWOZ, cette fête que nous avons annoncé sur la toile sans en connaitre vraiment le déroulement, alors Pascal nous racontre...

Le Lewoz est une manifestation traditionnelle, qui commence en début de soirée et termine à l’aube. Chanteurs, danseurs et musiciens de Gwoka, se relaient dans un tourbillon de rythme empreint de joie, de rage et de révolte.

A l’origine les esclaves se rassemblaient pendant ces "swaré lewoz" pour danser et se détendre. C’est en début de soirée que les personnes d’un même quartier se rassemblent à proximité de la "kaz" (maison) de l’un d’entre eux.

Les sons des tambours et du "konk a lambi" (conque à lambi) annoncent le début du Lewoz et les personnes présentes se disposent alors en cercle autour des danseurs. C’est très vite une ambiance chaleureuse et joviale qui démarre. Musiciens et danseurs rivalisent de créativité, tous les spectateurs participent et chacun fait le spectacle en improvisant et en se laissant porter par les rythmes du Gwoka.

L’improvisation est très importante pendant les soirées Lewoz, elle laisse ainsi chacun s’exprimer très librement, pendant ces rassemblements, on pourra découvrir et réellement apprécier le Gwoka.