GRUISSAN - M JC -

Hélène Filhol, président du C.E.C. et M.P. Redon
Félix gendarme guadeloupéen à la retraite
Il raconte les petites histoires de sa famille, témoigne de la machine infernale de l'esclavage, donnt maints renseignements ... un témoin à Gruissan .
Une salle remplie, attentive.
Et nullement décidés à quitter la salle à l'issue de la conférence. Beaucoup de questions. Merci à Gruissan !

Avec le Cercle d'Etudes Citoyennes

ML'association fait son chemin...  Une exposition sur l'esclavage en général et en particulier les Expositions coloniales a eu lieu à Gruissan à la demande d'Hélène Filhol, présidente du Cercle d'Etudes Citoyennes. Régulièrement, ce cercle organise des rendez-vous sur des thèmes ariés.

L'histoire de l'esclavage a beaucoup intéressé le public, nombreux et attentif.  L'exposition a été installée à la MJC  et une partie concernant les abolitionnistes a été installée à la médiathèque de la petite ville balnéaire.

Une intervention très attendue et appréciée, après la conférence de Marie-Paule Redon sur l'histoire de l'esclavages : celle de Félix, guadeloupéen  à la retraite, dont les grands parents avaient été mis en esclavage.  Une intervention très enrichissante et surprenante quelquefois, comme lorsqu'il a raconté l'histoire de ces jeunes femmes qui n'avaient jamais connu le nom...

Cet apport vivant  est essentiel lorsqu'on travaille sur ce sujet ; il faudrait que  les personens qui ont un lien avec cette période tragique et longue de l''esclavage colonial nous contactent pour qu'on en parle. 

La soirée c'est temrinée pa run repas en commun durant lequel les conversations se sont prolongées. J'ai touché du doigt la signification du proverbe " nul n'est prophète en son pays... " la chaleur des participants  et la convivialité présidaient à ces échanges ; ce que l'on ne trouve pas forcément lorsqu'on opère chez soi, en connaissant l'hisitoire des lieux et des personnes. Comme quoi, il faut  quitter Montauban quelquefois.